Le retour (2)

Deux fugues en neuf mois.

Deux fugues en neuf mois.

Pour ceux qui n’ont pas suivi, ou qui prennent l’histoire en cours de route, après quelques semaines, hum, mois, de silence, l’ami Zad encore fait des siennes. Suite à son déménagement, il a pris la poudre d’escampette depuis la fenêtre du rez-de-chaussée. Et plus de Zad. Nous l’avons cherché, nous maudissant d’avoir si vite ouvert, puis cherché, nous maudissant encore d’avoir si vite ouvert, puis encore cherché… Disparu sur le coup de 10 heures le matin, nous sommes allés nous coucher le soir sans avoir vue la queue coupée de Zad (faudra aussi qu’on vous raconte ça). Le lendemain matin, nous l’avons cherché, et encore par intermittence toute la journée, jusque sur le coup de 23 heures lorsqu’on a vu à deux ruelles de là ses oreilles si familières pointer hors d’un garage abandonné, depuis longtemps refuge d’un stock de chats errants ou pas. Donc, en 2013, Zad a deux fugues à son actif. Nous avons décidé de lui faire une encoche à chaque oreille pour nous souvenir (ainsi en plus, il aura des airs d’Anthracite, les amateurs apprécieront).

Publicités

Qu’on vous raconte la dernière.

Le retour du chouchouchat

Le retour du chouchouchat

Zad est un farceur. C’est un fait. Mais parfois il pousse le bouchon trop loin. Pendant que j’écris cette note, il voudrait sortir, alors qu’il est 23 h passées. Donc pour se venger, il fout le bazar dans la maison. Enfermé dans le bureau avec moi, il se venge sur un boîte. maisla dernière, c’était un soir de cette semaine. Au milieu de la nuit, quand Zad devient inssssssuuuuuupportable, notamment parce qu’il pisse sur les lits (on vous expliquera pourquoi plus tard), quand il saute sur le lit, cavale sur les oreillers, nous le mettons dehors, pour pouvoir dormir un peu. Il nous laisse environ trois heures en règle générale avant de rameuter l’ensemble du quartier en miaulant devant la porte comme un damné.

Point de Zad

Sauf que ce matin là, à 6 h 30 lorsque nous nous sommes levés, de Zad il n’y avait point. Pas plus qu’à 7 h 30, 8 h 30 et plus tard dans la matinée. Ce qui ne lui ressemble vraiment pas, l’animal préfère foutre le bazar dans la maison que dehors et il ne s’éloigne jamais que de quelques dizaines de mètres alentours. Mais là, point de Zad. Craignant pour sa survie, c’est un drôle de chat fragile, nous avons fait des affiches distribuées en fin d’après midi dans les boîtes aux lettres du quartier. Puis, avons continué de chercher de l’appeler, par un froid glacial et un vent à lui retourner les oreilles. En vain. Quand au milieu de la nuit, nous fûmes réveillés, vers 1 h 30, par des miaulements furieux, Zad était en bas devant la porte, rentrant comme si de rien n’était alors que nous le croyions perdu. Il sentait la clope en plus, le sale gosse. Donc, depuis, la nuit, il est consigné, et il met deux fois plus de bordel dans sont environnement.

Zad ou la passion des boîtes.

zad

Plus petit est le carton meilleure est la contorsion

Alors voilà, Zadkine est et les cartons, c’est pour le meilleur et pour le meilleur. Nous créons même une catégorie « cartons » à l’instant. Dès qu’un carton se trouve vide, il faut qu’il saute dedans, on ne sait jamais, on pourrait y avoir oublié quelque chose. Puis, une fois le carton consommé, il l’use jusqu’à la corde, ou jusqu’à ce qu’on lui retire. Celui-ci a servi de panier pendant des semaines… Les autres, on ne vous raconte pas, vous verrez !

Particulier le chat

zad

Zadkine est un chat particulier. Nous dirons un peu cubiste, souvent. C’est un chat qui a rencontré trois vétérinaires dans sa vie. le premier a dit qu’il avait « un QI de mouche », le deuxième qu’il « n’avait pas la lumière à tous les étages » et enfin, le troisième qu’il était « par-ti-cu-lier » en détachant bien les syllabes entre-elles, histoire que le jugement porte pour de bon. D’autres disent, parce qu’ils sont jaloux de ne pas avoir un chat si spécial, qu’il est handicapé ou frappé du ciboulot, mais ce qui frappe, c’est qu’il peut être à la fois parfaitement intelligent (à hauteur d’un chat malin) et complètement stupide (pour remonter sur les plaques chaudes par exemple). Bref, il est étrange.

Au premier jour

Bien trop petit pour être honnête

Bien trop petit pour être honnête

Au premier jour, Zadkine était bien trop petit. Lorsque nous l’avons récupéré par une annonce du bon coin, il n’avait probablement pas un mois, mais déjà les grandes feuilles qui allaient faire, plus tard, sa réputation. Il est arrivé avec un autre chat du bon coin dans notre maison, Pollock, et tous deux succédaient à Dali tragiquement disparu quelques semaines plus tôt.

C’est un début !

My name is Kine, Zad Kine

My name is Kine, Zad Kine


Nous vivons chez nos chats. Ils sont trois dedans, et au moins deux dehors. Dans les trois chats d’intérieur, il en est un pas comme les autres. Depuis que nous l’avons adopté, notre vie a changé, du tout au tout, et les surprises sont quotidiennes. Charmeur, fakir, bête, intelligent, joueur, calin, malin comme un singe, agile, Zadkine est tout cela à la fois. Sacrée personnalité !