Qu’on vous raconte la dernière.

Le retour du chouchouchat

Le retour du chouchouchat

Zad est un farceur. C’est un fait. Mais parfois il pousse le bouchon trop loin. Pendant que j’écris cette note, il voudrait sortir, alors qu’il est 23 h passées. Donc pour se venger, il fout le bazar dans la maison. Enfermé dans le bureau avec moi, il se venge sur un boîte. maisla dernière, c’était un soir de cette semaine. Au milieu de la nuit, quand Zad devient inssssssuuuuuupportable, notamment parce qu’il pisse sur les lits (on vous expliquera pourquoi plus tard), quand il saute sur le lit, cavale sur les oreillers, nous le mettons dehors, pour pouvoir dormir un peu. Il nous laisse environ trois heures en règle générale avant de rameuter l’ensemble du quartier en miaulant devant la porte comme un damné.

Point de Zad

Sauf que ce matin là, à 6 h 30 lorsque nous nous sommes levés, de Zad il n’y avait point. Pas plus qu’à 7 h 30, 8 h 30 et plus tard dans la matinée. Ce qui ne lui ressemble vraiment pas, l’animal préfère foutre le bazar dans la maison que dehors et il ne s’éloigne jamais que de quelques dizaines de mètres alentours. Mais là, point de Zad. Craignant pour sa survie, c’est un drôle de chat fragile, nous avons fait des affiches distribuées en fin d’après midi dans les boîtes aux lettres du quartier. Puis, avons continué de chercher de l’appeler, par un froid glacial et un vent à lui retourner les oreilles. En vain. Quand au milieu de la nuit, nous fûmes réveillés, vers 1 h 30, par des miaulements furieux, Zad était en bas devant la porte, rentrant comme si de rien n’était alors que nous le croyions perdu. Il sentait la clope en plus, le sale gosse. Donc, depuis, la nuit, il est consigné, et il met deux fois plus de bordel dans sont environnement.

Publicités